Le carnet d’Orietta: confiture de betterave

Le carnet d’Orietta: confiture de betteraves

On en avait fantasmé avec Lucie pendant deux distributions de paniers: une idée sucrée pour sublimer les betteraves, tout en gardant leur couleur et leur goût. Il fallait qu’elles en sortent reconnaissables mais étonnantes, un peu comme Cendrillon au grand bal. J’en rêvais, je l’ai fait.
Pour le Prince charmant j’ai aussi une idée… mais pour le mariage il faudra patienter.

  • 380 g de poulpe de betterave cuite au four*
    100 g de framboises surgelées
    225 g de Fruttina Extra Dr. Oetker (loin de moi vouloir faire de la pub, mais c’est tout simplement ce que j’utilise : ça marche bien et elle me permet d’y mettre moins de sucre et d’avoir la confiture en 3 minutes !)
    Un c. à s. de jus de citron

*la cuisson au four de la betterave est un peu longue, mais ça vaut la peine de l’essayer car le résultat ne vous décevra pas. Elle nécessite d’ 1 h à 1 ½ h à 180°, selon la dimension des betteraves ! Il faut bien laver les betteraves, les essuyer parfaitement et les habiller d’une papillote d’alu (côté opaque vers l’extérieur) style l’enveloppement aux algues en thalasso. Posez-les sur la plaque à four et lancez la cuisson. On peut s’organiser et les cuire la veille, puisque de toute façon, pour les couper, il faudra attendre qu’elles soient froides…

Le lendemain, donc, je vous conseille de mettre des gants déjà pour ne pas laisser des empreintes à la betterave partout, et ensuite pour ne pas avoir les mains très seiches après la manipulation. Fin du vol pindarique sur le pourquoi il vaut mieux porter des gants pendant la manipulation de notre pépite rouge.
Déballez vos betteraves et enlevez la peau. Hachez-les minutieusement : oui, bien sûr, vous pouvez les mixer, ce n’est pas un crime. Mettez les betteraves, la Fruttina, les framboises encore surgelées et le jus de citron dans une casserole au fond épais. Portez à ébullition et cuire pour 3 minutes tout en remuant à l’aide d’une cuillère en bois.
Éteindre le feu et attendre. Bon, ok goûtez, mais ça brûle. Alors ? Pas mal, pas mal… je vois l’incrédulité fondre sur les papilles comme de la neige au soleil.

PS si vous préférez une texture plus velouté, vous pouvez y aller au mixeur plongeant en fin de cuisson.

Les commentaires sont fermés.