Le carnet d’Orietta: la ‘tentation de Jean’

Le carnet d’Orietta : la ‘Tentation de Jean’

La Tentation de Jean est la version french d’une recette suédoise: la Janssons frestelse ou Tentation de Jansson. Il s’agit d’un succulent gratin de sardines ou de sprats avec oignons et pommes de terre. Croyez-moi, c’est le confort food idéal après une froide journée de grisaille ou de déceptions. La déclinaison que je vous propose, c’est une idée de Sigrid Verber (bloggeuse et auteur de bouquins de cuisine) qui remplace les sardines avec du cabillaud et l’oignon avec des poireaux. Le résultat est plus subtil et parfumé.

Maintenant c’est à vous d’en juger !

pour 4 personnes

  • ½ kg de filet de cabillaud (mieux s’il est en peu épais)
  • 700 g. de pommes de terre
  • 2 poireaux
  • 250 ml de crème fraiche liquide
  • Quelques brins de persil frais
  • Sel, poivre

Le début est facile: allumez le four à 200°.

Caressez le cabillaud : pas question de le rassurer à propos de vos capacités culinaires; il faut bien s’assurer qu’il n’y reste pas d’arêtes ! S’il y en a encore, enlevez-les à l’aide d’une pince à épiler en faisant attention à tirer l’épine dans son sens pour ne pas gâcher votre filet.

Coupez donc le poisson, tout doux et tout beau, en tranches de 2/3 cm d’épaisseur.

Pelez les pommes de terre et coupez-les en fines tranches.

Lavez les poireaux et… coupez-les en rondelles.

Terminée la séance assassine, c’est le moment de l’assemblage.

Huilez le moule choisi (il doit avoir les rebords assez hauts…) et disposez les ingrédients en suivant cet ordre :

  • une couche avec la moitié des pommes de terre – sel et poivre
  • une couche avec la moitié des poireaux
  • la totalité du filet de cabillaud
  • le persil ciselé
  • l’autre moitié des poireaux
  • les pommes de terre qui vous restaient – sel et poivre

Versez la crème fraiche en arabesques artistiques. Moi j’en fais toujours.

Cuire au four pendant 30 minutes + couvrir avec du papier alu (côté opaque vers l’extérieur pour concentrer la chaleur à l’intérieur du moule) et cuire encore 10 minutes.

Bon appétit. Je parie que ça va être dure d’en garder pour le lendemain.

Les commentaires sont fermés.