Soutien à l’AMAP Lommedeterre

Nous vous parlions la semaine dernière du projet immobilier qui menace l’AMAP Lommedeterre et qui avait été évoqué à l’Interamap. Vous trouverez ci-après le mail de cette AMAP, qui explique un peu plus ce qu’il se passe et ce que chacun peut faire, s’il le souhaite, pour les soutenir.

« Bonjour à tous,

Certains d’entre vous le savent déjà, cela fait bientôt 3 ans qu’une partie des terres cultivées par Isabelle et Patrick sont en danger car un promoteur souhaite construire des maisons dessus (nous parlons de 4000 m2).
En janvier 2013, Isabelle et Patrick ont participé à une réunion, avec plusieurs élus, afin de défendre la terre qui nous nourrit. Depuis, le projet de construction semblait être en attente et Isabelle et Patrick avaient obtenu le droit de continuer à cultiver ce terrain.
Depuis peu, le projet a été relancé par un nouveau promoteur, nos maraîchers risquent de perdre ce terrain.
Cependant nous pouvons agir, soutenir Isabelle et Patrick, défendre cette terre bio maraîchère qui risque de finir sous les briques. Le projet de construction nécessite un changement de catégorie de ce terrain (à vocation agricole, ce terrain deviendrait constructible). Il y’a toute une procédure à respecter afin d’obtenir ce changement de catégorie et nous sommes actuellement dans la première phase de cette procédure. La métropole de Lille, qui décidera ou non du changement de catégorie des terrains, a ouvert une concertation préalable qui sert à « comprendre les raisons et les enjeux de ce projet, et de participer à son élaboration ».

Et si on y participait ? Le CA a prévu de participer à cette concertation au nom de l’amap, rien n’empêche les amapiens d’y participer également (histoire de leur démontrer qu’il ne s’agit pas que d’un bout de terrain trop prés de la ville…).
Jusqu’au 25 octobre, lille métropole met à disposition sur son site internet un dossier de présentation du projet et la possibilité de déposer son avis sur le projet. Voici ce que nous vous proposons : nous avons rassemblé quelques arguments afin de sauver ce terrain.
Si vous avez quelques minutes, vous pouvez déposer votre avis sur le site de Lille métropole en vous servant d’un ou plusieurs de ces arguments. Si vous avez plus de temps, faites-vous plaisir. Ça fait parfois du bien de lâcher un peu de poésie sur un site institutionnel.

Argument 1 : Nous ne souhaitons pas remettre en cause un projet de construction de logements sociaux. Le développement des logements sociaux est une cause importante et nécessaire. Mais en l’état actuel du projet de construction, ce ne sont pas des logements sociaux qui sont prévus sur la parcelle en question. (Il s’agit de terrains qui seront viabilisés afin d’être constructibles…).

Argument 2 : La parcelle qui va être ainsi bétonnée bénéficie du label « bio ». Ce qui nous garanti une terre et des légumes de qualité. Ce label est difficile et long à obtenir, il faut 3 ans avant d’accéder à ce label. Est-ce vraiment indispensable de construire 9 ou 10 maisons sur une terre de cette valeur ? (Nous le rappelons, en l’état du projet de construction il ne s’agit pas de logements sociaux).

Argument 3 : La problématique ne concerne pas que deux maraîchers et l’étendue de leurs terres cultivables. Dans un souci d’économie sociale et solidaire et de développement de circuits courts, Madame et Monsieur Ruhant ont décidé de participer à une amap. Le devenir de ce terrain concerne directement plus de 70 familles engagées dans une démarche de consommation respectueuse de l’environnement et solidaire. Le projet de construction de logements devrait prendre en compte plus sérieusement l’existence de ces 4000m2 de terre labélisée bio et les conséquences de sa disparition.

Argument 4 : Lille métropole développe une politique de l’habitat guidée par des principes. Après avoir lu plusieurs documents, il nous semble que ce projet de construction est contraire aux objectifs annoncés pour ce qui est des 4000m2 actuellement labélisés bio.

Extraits des Orientations Générales du Projet d’Aménagement et de Développement Durable
« Le développement urbain de ces dernières décennies a entraîné la consommation de vastes espaces agricoles ou naturels. Ces espaces sont pourtant essentiels au sein d’un territoire communautaire très urbanisé car ils constituent autant de « poumons verts » structurant l’espace communautaire. Leur protection constitue un axe fort de la politique mise en place par la Communauté Urbaine. Ils sont à conserver tant pour leur qualité intrinsèque (richesse agronomique, écologique, élément structurant du paysage), que pour les possibilités récréatives et de loisirs qu’ils offrent. »

« Il s’agit en effet de trouver un équilibre et une complémentarité entre les activités agricoles, les implantations industrielles de longue date qui ont parfois besoin de s’étendre, les nouvelles activités économiques et le développement résidentiel. »

« Le Plan Local d’Urbanisme favorise la préservation de cette activité et le maintien d’un bon équilibre entre l’espace rural et les espaces urbains. »

Voici le lien qui permet de consulter le dossier de concertation préalable et de mettre vos arguments sur le site de la MEL avant le 25 octobre :
http://www.lillemetropole.fr/sites/lmcu/mel/institution/dialogue-citoyen/je-participe/perenchies-belle-vue.html

Voilà vous avez toutes les clefs en main. Ce projet de construction nous concerne, alors autant donner son avis. Plus nous serons nombreux à alerter plus nous pourrons influer sur les décisions. Et si vous avez des questions

n’hésitez pas à nous contacter.

Pour le CA Marie Eve BRABANT »

Les commentaires sont fermés.